Le Golbang ou le football de nos jours

Dynamisme et simplicité, ce sont les valeurs défendues par le Golbang. Ce sport dérivé du football attire des adeptes de tous les horizons. Quoi qu’il en soit, c’est une discipline qui apporte de multiples bénéfices pour celui qui le pratique.

Réinventer le football avec le Golbang

Comme pour le basket, le football aussi a sa version 3 contre trois. Ce dérivé du ballon rond porte le nom de Golbang. Si la discipline d’origine se joue sur la pelouse à 11, son petit frère Benjamin se pratique sur un terrain de handball. Le but sera aussi réduit. Il faudra marquer dans le cadre initialement destiné pour le handball. Concrètement, un goal et deux défenseurs chercheront à éviter les buts. Face à eux, une équipe de trois attaquants feront de leur mieux. Les rôles sont inversés au bout d’un quart d’heure.

Une discipline star auprès des écoles de commerce

Le Golbang est inspiré des séquences tirées du jeu vidéo « Fifa ». Le sport s’adresse à un public jeune. Les actions seront beaucoup plus spectaculaires et fréquentes qu’avec le foot classique. C’est pour cette raison que la discipline a la côte auprès de la jeunesse et des universitaires. Ce dynamisme plaît particulièrement aux étudiants des écoles de commerce auprès desquels le créateur de ce sport est allé faire la promotion.

Quelques particularités de ce sport

Encore plus dynamique que le beach soccer et du foot en salle, le Golbang demande une implication de toute l’équipe. Les trois attaquants devront jouer en collectif pour arriver à passer à travers la défense. Bien que les mi-temps durent un quart d’heure, ce sport est assez physique. Il demande aussi les talents d’un vrai footballeur. Puis, étant donné que les parties se jouent sur un demi-terrain de handball, le sport devient très accessible. Le moindre coin de rue peut l’accueillir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *